Search

Tidbits of things that captivate my attention

What keeps me moving forward

Tag

publicité

Trouver des prospects dans les réseaux sociaux sur Internet?

En créant ce blog, je voulais, entre autres, sensibiliser les opérateurs touristiques (tour opérateur, hotelier, prestataires de services, … ) à Madagascar sur les opportunités qu’offrent le Web 2.0 (et par ricochet, le travel 2.0)… Il est acquis que ces opérateurs connaissent leur métier mieux que moi. Toutefois, j’ai l’impression tout le monde s’accorde à dire que l’internet offre de très vastes opportunités pour ces opérateurs mais que peu de gens l’utilisent à bon escient. D’où ce blog qui se veut être un pionnier à Madagascar pour les professionnels du tourisme qui veulent exploiter au mieux l’internet. D’où aussi des articles plus généralistes que j’ai publiés auparavant (comme avant-goût).

Pour aller dans le concret, j’aborderai une facette, jusqu’ici peu exploitée par nos opérateurs: la participation aux réseaux sociaux.

1- Requêtes d’informations avec des prévisions de date de visite de Madagascar

Je me suis amusé à faire des recherches sur les sites “courants” sur les projets de touristes de visiter Madagascar dans les prochains mois, histoire d’illustrer l’intérêt de ces réseaux sociaux … Devinez où je vais chercher … Tripadvisor , vu que je cherche des gens qui préparent leur voyage pour aller à Madagascar, et que tripadvisor est justement fait pour ce genre de requêtes (entre autres)… Je pense pouvoir introduire d’autres réseaux sociaux plus orientés “niche” ultérieurement.

Première trouvaille: janvier 2007, un touriste qui a du mal à trouver un tour opérateur pour lui concocter son voyage à Madagascar pour juillet 2007. Certes c’est une demande qui date de 2007, mais il est intéressant de noter les réponses données:il n’y a pas d’avis “intéressant pour le touriste” (non assimilé à de la publicité) sur les tour opérateurs à Madagascar. Ce qui confirme deux choses (certes on ne peut généraliser à partir de ce seul cas):

* l’étude de Sextant qui dit que Madagascar ne représente qu’un chiffre marginal dans le chiffre d’affaires des tours opérateurs français (et je pense qu’on ne se trompe pas en interpolant cela vers les autres pays pourvoyeurs de touristes). Bref, Madagascar est méconnu des professionnels.

* malgré la présence en ligne (via un site web institutionnel) des plusieurs tours opérateurs basés à Madagascar, le touriste ne trouve pas chaussure à son pied. Un seul post fait référence à un site d’un tour opérateur local, mais ce post n’apporte rien de non-commercial/authentique. La question est:est-ce parceque le touriste n’a pas trouvé ce qu’il cherchait sur le site des tours opérateurs malgaches, ou plutôt est-ce qu’il veulent des avis non-commerciaux? … Je dirai les deux à la fois

Deuxième (ou plutôt plusieurs) trouvaille: PROSPECTS en vue pour les tours opérateurs…. hmmm, ça chauffe, ça bouillonne cette fois-ci (remarquez la précision des informations sur le touriste, contrairement à l’info que vous pouvez glâner des stats google-analytics depuis les statistiques de votre site web)

femme végétarienne de 53 ans qui projette de venir à Madagascar en décembre;

famille avec enfants de 9 et 12 ans projettant de venir en août: intéressant de noter les points de vues contradictoires des deux personnes (apparemment malgaches) en réponse à cette requête. C’est aussi pour ce genre de discussions/échanges que les touristes choisissent les réseaux sociaux au lieu de visiter un site web institutionnel, trop biaisé et trop occupé à vanter les services offerts (quand bien même nous avons tant à offrir )

touriste recherche des circuits non-classiques à Madagascar. Personnellement, je pense que ce touriste à de quoi choisir à Madagascar.

touristes de 60 ans, viendront à Madagascar en décembre pour, entre autres, faire du scuba-diving. J’en connais une qui est passionnée du scuba-diving, n’est-ce pas Tattum?

– touriste qui projette de venir à Madagascar pour ses caméléons: prévu début 2009 … ouf, finalement, les touristes n’ont pas été biaisés par le fantasque lémurien du dessin-animé de dreamworks …

Aïe aïe, si j’étais un commercial dans un tour opérateur basé à Madagascar, j’aurai eu un orgasme intellectuel en voyant tous ces prospects qui sonnent à la porte. Et je n’ai fait qu’un tour rapide sur tripadvisor … Imaginez si j’ai essayé d’autres réseaux sociaux (aussi généraliste que tripadvisor, ou spécialisés dans les niches) …

ATTENTION: il est fortement déconseillé de faire de la pure publicité sur ces réseaux sociaux au risque de voir vos commentaires supprimés (ou pire: voir votre entreprise trainée dans la boue par les différents blogs/membres)…. Bref, si vous pensez appliquer les théories standards de publicité sur ces réseaux sociaux, refléchissez-y à deux fois avant d’agir. Communiquer sur ces réseaux sociaux nécessite une autre approche que l’approche publicité traditionnelle.. Nous y reviendrons plus en détail ultérieurement. Mais en tout cas, évitez les posts du genre: notre société peut vous faire la meilleure offre pour aller à Madagascar. Les touristes choisissent de demander conseil auprès des membres des réseaux sociaux pour avoir un autre avis que l’avis “catalogue/publicité”… de l’authenticité, du vécu …again and again … Pour illustrer cela, ci-joint un message de tripadvisor relatif à un post qui faisait de la publicité gratuite:

Advertisements

L’ intérêt d’ être présent sur le web

Dans la désillusion d’ avoir un site web pour sa société, je me demandais si les opérateurs touristiques sont mal-éclairés sur les potentiels de l’ internet. Et cela suite à la constatation que la plupart des sites webs de ces opérateurs sont plus d’ ordre institutionnel: une présentation de l’ opérateur, quelques pages sur Madagascar et les détails des circuits ou services proposés.

La plupart des touristes, en voyant ce genre de publications, chercheront à avoir un second avis – moins publi-reportage et plus authentique. C’ est à ce niveau qu’ interviennent les différents sites communautaires qui donnent la tribune libre aux touristes eux-mêmes, qui pour raconter leurs (més)aventures, qui pour demander des informations supplémentaires.

Dans ce billet, je veux surtout insister sur le fait qu‘être présent sur le web ne veut pas forcément dire avoir son site web. Bon nombre d’ opérateurs font l’ amalgame ente ces deux concepts. Nous ne reviendrons plus sur la deuxième option (“avoir son site web”).

Par contre, insistons un peu plus sur la partie “être présent sur le web”. En fait, en tant que opérateur touristique, vous serez surpris de ce qui se dit sur Madagascar dans des sites spécialisés de type tripadvisor, lonelyplanet ou expedia (pour ne citer que les plus connus).

Etant donné que l’expérience a montré que peu de touristes ont le réflexe de venir sur le site web d’ un opérateur touristique à Madagascar pour y laisser des commentaires (si vous avez le temps, vérifiez par vous-même en consultant la rubrique ” forum” de ces sites), pourquoi ne pas participer plutôt dans les discussions sur le web autour de Madagascar. Ou mieux encore, invitez vos clients à commenter leur séjour sur l ‘un de ces sites: le commentaires authentiques par les touristes qui sont venus à Madagascar valent nettement mieux que la ” publicité” que n’ importe quel site web institutionnel publiera aux yeux du touriste potentiel qui prépare son voyage pour Madagascar.

Alors, être présent sur le web veut-il dire avoir son site web?

En fait, avec le phénomène du Web 2.0 (nous y reviendrons dans d’ autres billets), les “user generated content” (UGC) foisonnent et influencent beaucoup les décisions dans la mesure où ils reflètent du vécu, contrairement à la présentation “catalogue” des sites web institutionnels.

Ci-dessous d’ autres outils à considérer pour être présent sur le web (sans forcément avoir son site web, quoique cela peut être complémentaire):

– flickr.com: un phototèque mondial qui recense à la date de rédaction de ce billet 66358 images avec des tags “madagascar” provenant de diverses personnes réparties dans le monde qui ont photographié Madagascar. Toujours au moment de la rédaction de ce billet, à titre d’ exemple, flickr affiche environ 6000 photos publiées en une minute.Et si vous publiez vos photos sur flickr. En plus avec le compte gratuit qui vous est offert (avec un espace disque de 100 Mo), vous pouvez publier vos plus belles photos sur Madagascar, et cerise sur le gâteau: les visiteurs peuvent commenter

– youtube.com: énorme vidéothèque très populaire affichant 6990 vidéos avec le tag “Madagascar”. Un bémol toutefois à cette note, une grande partie des vidéos sont relatives au dessin animé “Madagascar” des studios Dreamworks. A Madagascar, on dit toujours qu’ on ne peut pas se permettre de consulter des videos en-ligne. C’est toujours vrai jusqu’ à ce jour, toutefois, en y reflechissant: si vous publiez un vidéo retra’cant un circuit que cous proposez (exemple: la RN7), vu que ce sera hébergé gratuitement sur youtube, et que les visiteurs escomptés sont dans des pays développés, il y a peu de chances que la consultation de la vidéo leur soit difficile… Cela mérite bien que vous patientez quelques dizaines de minutes pour upload-er votre vidéo sur youtube, non?

Blog at WordPress.com.

Up ↑